Auréolée de son troisième Grammy Award (pour le 3ème album consécutif : 2016, 2018, 2019), la chanteuse franco américaine revient en tournée en 2020 avec le pianiste de son dernier album Sullivan Fortner et la section rythmique de sa précédente tournée, Kyle Poole à la batterie et Paul Sikivie à la contrebasse !

 

Fille d’une mère française et d’un père haïtien, élevée dans la culture musicale et culturelle de Miami, Cécile McLorin Salvant commence des études de piano à 5 ans, chante avec le Miami Choral Society à 8 ans et grandit en cotoyant les 2 langues (française et américaine). Elle a accès à une grande variété de musique grâce à la collection de disques impressionnante de ses parents.

Le jazz en fait partie bien sûr, mais son adolescence se limite à l’étude du classique et de Broadway. Elle part à Aix en Provence pour y étudier l’opéra et le droit. L’ironie veut que ce soit en France qu’elle découvre les racines du jazz et la musique américaine, grâce à son professeur, le saxophoniste de jazz Jean-François Bonnel, qui lui fait découvrir les grandes figures du jazz mais aussi d’autres personnalités moins connues et qui ont également marqué l ‘histoire de cette musique. 

Trois ans plus tard, elle remporte le prestigieux prix Thelonious Monk devant un jury composé de Al Jarreau, Dee Dee Bridgewater, Dianne Reeves, Patti Austin et Kurt Elling ! 

 

Depuis 2010, elle ne cesse d’attirer l’attention du public et des critiques, remportant plusieurs prix prestigieux dont 3 Grammy Awards, le prix Django Reinhardt de l’Académie du Jazz... sortant des albums tous plus remarqués les uns que les autres : « For One To Love », « Dreams and Daggers », « The Window ». Elle est adoubée par Wynton Marsalis (entre autre) qui ne tarit pas d’éloges à son égard : “Elle possède l’assurance, l’élégance, l’âme, l’humour, la sensualité, la puissance, le register, la perspicacité, l’intelligence, la profondeur et la grâce ; on ne trouve une telle chanteuse qu’une seule fois sur une voire deux générations”.