Personnage aussi discret qu'inspiré, Alain Jean-Marie possède la subtilité harmonique, l'assise rythmique, l'amour de la phrase mélodique et le sens du toucher qui sont la marque des grands pianistes, et le distinguent à l'évidence comme un des solistes majeurs de la scène européenne. Il a joué avec tout le gotha du jazz: Chet Baker, Lee Konitz, Abbey Lincoln, Art Farmer, Max Roach, Barney Wilen, Christian Escoudé, Dee dee Bridgewater, Henri Texier, Aldo Romano, Sarah Lazarus, Patrice Caratini ... 

 

Il n'est pas surprenant de le voir s'entourer de musiciens comme Dmitry Baevsky et Fabien Mary. 

 

Saxophoniste alto au son immédiatement reconnaissable, Dmitry Baevsky est né à Saint-Pétersbourg, en Russie, avant de s'installer à New York à l'âge de 19 ans. Avec un timbre sombre et chaleureux, une technique redoutable, un sens évident du "drive" et de la prise de risque, il a joué avec des musiciens comme Cedar Walton, Jimmy Cobb, Benny Green, Peter Bernstein, et s'impose comme l'un des saxophonistes les plus brillants aujourd'hui. 

 

Fabien Mary est considéré comme l'un des plus fins trompettistes de la scène hexagonale. Doté d'une sonorité qui combine l'assurance et le lyrisme, il fait l'unanimité pour l'excellence de son jeu. Pour preuves les récompenses qu’il a reçues (Django D’or Jeune Talent, sept nominations pour le Prix Django Reinhardt 'musicien français de l'année' et le Prix du Disque de l'année en 2018 pour "Left Arm Blue" (Jazz & People), et la très longue liste de musiciens qu’il a accompagnés: Wynton Marsalis, Diana Krall, Benny Golson, Harold Mabern, Johnny Griffin, Steve Turre, Michel Legrand ou Archie Shepp...

 

Pour ce concert, les remarquables  Fabien Marcoz (contrebasse) et Bernd Reiter (batterie) complèteront le quintet.